A propos du label

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône sociale YouTube
  • SoundCloud sociale Icône
  • Spotify Icône sociale
  • Deezer sociale Icône
  • Icône social Instagram

I.O.T. Records* est une maison discographique sans dépendances. Ici, pas de filiale Pop, de sous-division Techno ou de branche spécialisée Hip hop.

 

I.O.T. Records n’a pas de sublabel. Ce que ça change ? Presque tout en vérité.

 

Cohérence du catalogue, intégrité donc indifférence face aux tendances… Installé chez le label indépendant, Aymeric son fondateur, fera bloc. Et tiendra la ligne. Une ligne artistique initiée en 1998 à la sortie d’un premier vinyle, sur les cendres de la fête libre : “en matière de graphisme, de valeurs, d’éthique de travail, I.O.T. Records doit une belle partie de son génome à la scène Free Party” confie Aymeric. “En fait, le label existait d’abord pour les Dj’s. Aujourd’hui, notre champs de production s’est élargi.”

 

Avec le très cinématique beatmaker Al' Tarba par exemple. Compositeur de paysages urbains intenses, le producerAbstract cale au millième, et étonne par la richesse de ses samples.

 

Aux côtés également de l’étonnante Loan, artiste pluridisciplinaire ultra-prolixe qui, entre albums, featurings, remixes, courts métrages de danse et musique pour films a choisi de ne pas choisir.

 

L’arrivée sur le label du duo Minimal Orchestra, permet à I.O.T. Records de s’ouvrir aux sonorités jazz sous influence electronica. Un jazz décentré, à la croisée de la Jungle et de franches embardées improvisées.
 

“C’est cet éclectisme qui nous définit aujourd’hui. Des variations qui brouillent les pistes de notre auditoire mais qui trouve toutes leurs cohérence en terme d’échanges et de partages.”

 

En 2013, le vinyl maker I.O.T. Records signe les sud-africains de Dookoom. Un all-star band de Horrorcore Hip hop, emmené par Isaac Mutant, figure légendaire de l’underground de Cape Flats, Human Waste, producer plus connu sous le nom de D-Planet (Pioneer Unit Records, Ben Sharpaetc) ainsi que SpoOky, productrice visuelle bien connue de l’écurie lyonnaise Jarring Effects.

 

Enfin, le dernier à avoir passé le pas de porte de la cabane I.O.T, Lil Fish, navigue entre fausse mélancolie, subtilités ethniques et beat making urbains.

 

“Impossible pour nous de nous enfermer dans une esthétique. Ou des formats. Produire des maxis digitaux one-shots flanqués de remix à buzz, avec des durées de vie de quinze jour, juste destinés aux réseaux sociaux, non merci.”

 

Au contraire de projets d’albums au long-cours, grâce auxquels le label s’étale hors-frontière, et déploie un univers épais.

 

C’est notamment le cas avec les projets Expedisound. ou les traversées sonores d’une partie des membres du label à l’étranger, à la rencontre des musiques de transes comme de nouvelles expériences visuelles.

 

À la croisée de l’aventure Sound Conspiracy, Real World, ou de tentatives de Fields Recording quasi-ethnographiques, la petite utopie musicale Expedisounda traîné ses machines, sampler, enregistreurs et guitares en Afrique de l'Ouest, à OulanBator, la capitale mongole ou au fond du Yunnan chinois, pour des fiançailles improbables entre la mythologie Naxis – minorité ethnique du Yunnan – et les idéaux libertaires de travellers tekno.

 

Et si I.O.T. Records incarnait justement cette utopie sonore ? Une Internationale électronique de poche, autonome, campée quelques part entre les fondamentaux d’Hakim Bey, l’épaisseur d’un Warp, flanqué de l’amour du vinyle façon Stones Throw…

 

Un tel label tiendrait son public en haleine et jouerait un rôle clef dans le paysage rythmique de France. Et au-delà.

La suite pour I.O.T. Records ? Elle se composera – comme d’accoutumée –, à plusieurs mains.

On parle ici de Révolutions arabes, de musiques rituelles perdues aux portes de Sahara… Stay tuned!

 

Théophile Pillault - 2017

 

* Pour In Out Thru en langage MIDI.

Maxis (vinyle, digital)
cover_V2_strange_paths.jpg

iot, kontakt, 333 series, frame runned, expedisound lp, floot tide, klub, ncounterz, etc....

 

Albums
YUGEN_BLAKROK_ANIMA_MYSTERIUM_COVER_ALBU

Al'Tarba, Loan, Dookoom, Minimal Orchestra, Moshpit, Underkontrol, Abraxxxas, Del The Funky Homosapien + Amp Live, Yugen Blakrok

 

Compilations

Expedisound Series (China, Indonesia, Mongolia, African), IOTONOMICON, Remix Expedisound contest etc....

 

© 2019 by I.O.T. Records /  Marseille / All right reserved.